Quelles sont les performances énergétiques du sedum sur un toit ?

Publié le : 11 janvier 20224 mins de lecture

Le sédum est une plante végétale avec laquelle on peut construire des toits végétaux. On entend souvent parler de ce type de plantes assez particulières, mais pourquoi elle peut être utilisée comme toit et non les autres plantes ? Quelles sont donc les particularités de cette plante ? Et quelles sont ses performances en tant que toiture ?

Qu’est-ce que le sédum ?

Également connu sous le nom d’orpin, le sédum est une plante de la famille des plantes grasses. Une famille de plantes qui est composée de quatre cents à cinq cents espèces. Les plantes grasses sont connues pour leur manière de stocker l’eau dans une partie de la plante, mais le sédum quant à lui stock l’eau au niveau de ses feuilles. C’est d’ailleurs pour cette raison que le sédum est aussi désigné comme une plante succulente à feuilles. Le métabolisme du sédum se procède comme suit : la nuit, les stomates absorbent le dioxyde de carbone et le transforment en acide malique, le jour, cet acide est décomposé sous l’effet de la lumière du soleil, ce qui donne lieu à la photosynthèse. Les stomates des feuilles de cette plante ne sont alors ouverts que la nuit et la perte d’humidité durant les jours chauds et secs est alors minimisée. Le sédum peut être trouvé dans l’hémisphère Nord, en Afrique du Nord et en Amérique du Sud.

Du sedum sur mon toit végétal ?  Du froid quasi polaire de la toundra à la canicule et la sécheresse, le sedum est armé pour résister à tout. C’est notamment ce qui en fait la star des toitures végétalisées. Cliquez ici pour plus d’infos. Si vous n’êtes pas encore très porté sur les projets de type toiture-terrasse végétalisée, il y a en effet des chances pour que vous préfériez le sedum.

Qu’est-ce qu’un toit de sédum ?

Le toit de sédum, aussi appelé toit végétal extensif, est un toit végétal qui peut se maintenir d’elle-même et se développe ultérieurement. Ces toits végétaux présentent une couche de substrat allant de quatre à quinze centimètres d’épaisseur avec un poids de trente à deux cent vingt kilos par mètre carré. Toutefois, il est à préciser qu’un toit végétal avec 30 kg/m² est composé uniquement de sédum et qu’un toit végétal avec 220 kg/m² est composé d’une végétation biodiversifiée (mélange de sédum, plantes hôtes et nectarifères, herbes ornementales et aromatiques). Il est à noter, que les frais de pose et d’entretien d’un toit végétal extensif sont plus faibles qu’un toit végétal intensif.

Performances énergétiques du toit de sédum

Le sédum a la particularité d’occuper tout l’espace intégral du toit une fois posé. Il empêche de ce fait le sol de geler en hiver et en garantie une bonne isolation thermique durant cette période. En été, durant la période de sécheresse ou de canicule, il rejette l’eau stockée dans ses feuilles dans l’air en transpirant et de ce fait, participe à la baisse de la température.