COP 21 : quels sont les pays qui s’impliquent réellement ?

Publié le : 01 novembre 20213 mins de lecture

La COP 21 est la 21e conférence des parties concernant l’accord et l’arrangement des Nations-Unies véhiculant sur les changements relatifs au climat qui a eu lieu à Paris en année 2015. Cette conférence a pour but de trouver des solutions qui conviennent à tous les participants visant à limiter le réchauffement climatique. Ce sommet a réuni 195 pays venant de tous les continents et ils ont fixé un objectif en commun dans le but de restreindre le réchauffement universel entre 1,5 °C et 2 °C au plus tard en 2100. Cependant, le niveau d’engagement des pays qui ont signé l’accord n’est pas les mêmes.  

Les pays qui montrent l’exemple

De tous les pays qui ont ratifié l’accord sur la lutte contre le réchauffement climatique, ce sont les États insulaires les plus vulnérables tels que les Fidji, les îles Marshall, les Maldives, et bien d’autres qui font le plus d’efforts. Sur le continent européen, l’Allemagne ainsi que l’Angleterre sont les deux pays à avoir fait les plus gros progrès en matière de climat. Les États-Unis eux aussi font partie des bons élèves même s’ils doivent encore faire suivre les actes à la parole. 

Les pays qui sont sur le bon chemin

L’un des pays, hors Europe, les plus scrutés pour l’application de cet accord est sans aucun doute la Chine. En effet, le gouvernement chinois a mis cette lutte environnementale comme l’une de leurs priorités. Pour cela, il tente de mettre en œuvre un plan qui permettra d’augmenter les ressources en énergies renouvelables jusqu’à 15 % d’ici quelques années. Dans cette catégorie, il y a également l’Inde qui s’engage à diminuer les émissions de carbone causées par les nombreuses centrales à charbon implantées à travers le pays.    

Les pays qui doivent encore faire énormément d’efforts

Malgré le fait que tous les participants à la COP 21 aient signés l’accord à propos de la lutte contre le dérèglement climatique, il y a quand même les pays qui n’ont toujours pas fait les efforts nécessaires afin de tenir leur engagement. Cela concerne les pays dont les productions énergétiques sont basées sur les ressources charbonnières, comme la Pologne par exemple.

Pour conclure, cette conférence de Paris 2015 sur les changements climatiques ou 21 COP a abouti à un accord qui semble être historique à une condition seulement : que celui-ci se concrétise. Cela passera assurément par un engagement de même niveau de la part des pays qui ont participé à la signature de ce contrat.